Finale des J.O. de Los Angeles. 10 août 1984.

77 – 1. En cas de victoire dans cette finale, les USA enregistreraient leur 77e victoire pour une seule défaite (1972, Belov…) en dix olympiades et remporteraient leur neuvième médaille d’or.

USA Michael Jordan contre Margall - 1984

En l’absence de l’équipe soviétique, pour cause de conflit politique (la Bulgarie et Cuba ont également décliné l’invitation), les Etats-Unis dominent largement la compétition et ont comme unique objectif la reconquête de l’or olympique, perdu après leur absence en finale des J.O. pour la première fois de leur histoire suite au boycott de 1980. Jusque-là, la sélection américaine avait participé à toutes les finales et n’en avait perdu (injustement ?) qu’une seule face à l’URSS en 1972 sur une fin de match folle et un dernier panier de Belov.

Sur leur parquet californien, les Américains reçoivent les espagnols, déjà vaincus plus tôt en phase de poule (101 – 68, avec 24 points de Jordan).

Ce 10 août 1984, les Espagnols jouent leur première finale olympique. Pour y accéder, ils n’ont perdu qu’un seul match face aux USA, puis ont éliminé l’Australie en quart de finale puis, en demi-finale, le champion en titre, la Yougoslavie de Petrovic et Dalipagic (qui parviendront à emmener leur pays sur la troisième marche du podium en gagnant contre le Canada, avec un Dalipagic à 37 points à 16/25).

Chris Mullin USA - Spain, 1984Sans surprise, les USA, coachés par Bobby Knight, présentent la sélection la plus efficace aux deux bouts du terrain (en moyenne 63,2 points encaissés pour 95,4 marqués, 32.2 pts d’écart). Cette sélection U.S. est composée intégralement de joueurs universitaires, dont Michael Jordan, Chris Mullin et Pat Ewing, futurs Dream-Teamers qui termineront meilleurs scoreurs des USA (respectivement 17.1 pts, 11.6 pts et 11 pts par match). L’ensemble des joueurs débutera une carrière plus ou moins mémorable en NBA à la sortie de la NCAA. Parmi eux, Vernon Fleming, un futur limougeaud qui passera par le CSP lors de la saison 1996/1997.

Plus tôt dans la compétition, les Etats-Unis ont croisé le chemin de l’équipe de France. Au final, 58 points ont séparé les deux équipes ; le plus gros écart infligé par les Américains dans ces Jeux et la plus grosse défaite de l’Equipe de France face aux joueurs U.S dans l’histoire des Jeux. Les Bleus ne remporteront qu’une rencontre, leur dernier match de classement, face à l’Egypte (102 – 78) qui leur vaudra de sauver l’honneur et de ne pas terminer derniers.

Ce match c’est aussi l’occasion de revoir deux joueurs disparus : Wayman Tisdale, décédé le 15 mai 2009, et Fernando Martin, l’un des plus grands joueurs espagnols, qui a trouvé la mort dans un accident de la route le 3 décembre 1989.

Pour en savoir plus sur ce tournoi olympique, lisez cet extrait de Maxi Basket n°22, daté d’août/septembre 1984 :

Download (PDF, 11.47MB)

Pour se remettre dans l’ambiance avant la grande finale, retour en vidéo sur quelques matches du tournoi (quelques courts problèmes de sons, dus à une bande VHS vieillissante…). Au programme :
– deux quarts de finale, Espagne – Australie et USA – RFA (Bernard Père au commentaire).
– les demi-finales, Yougoslavie – Espagne et USA – Canada (Gérard Holtz au micro)
– la petite finale, Yougoslavie – Canada (commentée par Jean Raynal)

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Finale USA – Espagne. Aux commentaires, Bernard Père et Eric Beugnot.

Box score du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Pour finir, je vous conseille de vous plonger cet extrait de Maxi Basket n°23, d’octobre 1984. Un long spécial J.O. vous y attend.

Download (PDF, 11.54MB)