Après Paris en 1951 et Nantes en 1983, la France accueille une nouvelle fois l’Eurobasket sur ses terres. Au programme, ce ne sont pas moins de sept sites qui ont été retenus pour recevoir la compétition: Au premier tour Dijon, Antibes, Clermont-Ferrand et Toulouse (où jouera l’équipe de France), au second tour Le Mans et Pau. Les phases finales sont organisées à Bercy.

Depuis quelques années, le basket français semble monter en puissance autour d’une génération championne d’Europe juniors en 1992 (Sciarra, Foirest, Julian, St Jean…) et vice-championne du monde espoirs en 1993 (Bonato, Sciarra, Risacher…), renforcée par des joueurs qui avaient raté ces compétitions pour cause de blessure (Rigaudeau, Sonko). Le reste de l’équipe est composée d’un mélange jeunesse (Digbeu, Weis, Dubos) / expérience (Bilba, Thierry Gadou, Ronnie Smith).

Si l’Euro 97 aurait pu confirmer cette progression dans la hiérarchie continentale, une avalanche de blessures avait contraint l’équipe de France à revoir ses ambitions à la baisse. Privée de championnat du Monde en 1998, la France doit attendre son Eurobasket pour prouver qu’elle a tout d’une grande. Au-delà d’un podium européen, l’enjeu est de taille: se qualifier pour les JO, une première depuis 1984! Décomplexés par la performance des footballeurs à la Coupe du Monde 1998 en France, les basketteurs veulent aussi goûter à l’ivresse de la victoire et conquérir le grand public, en descendant les Champs Elysées au son de “I will survive”*.

1999 EDF

C’est ainsi que se présentent 12 hommes en mission sur le parquet du Palais des Sports de Toulouse le 21 juin 1999. Aux côtés du leader affirmé Antoine Rigaudeau, champion d’Europe 1998 et finaliste 1999 avec le Kinder Bologne, le public français découvre Tariq Abdul-Wahad. La dernière fois qu’il avait foulé les parquets de l’hexagone, il s’appelait encore Olivier St Jean. Après un parcours réussi en NCAA (meilleur scoreur de San Jose State University, après avoir connu une saison freshman à Michigan), il est drafté par les Sacramento Kings en 1997. Si ce n’est pas le premier français a être drafté (Jean-Claude Lefèvre dans les années 60), ce sera le premier a fouler, avec réussite, un parquet de NBA. Phénomène athlétique comme on n’en voyait encore peu, il est aussi remarqué pour sa force de caractère.

En plus de ces deux joueurs, l’ossature de l’équipe de France commence à être expérimentée: nous retrouvons les ailiers Laurent Foirest, Stéphane Risacher et Alain Digbeu, les meneurs Moustapha Sonko et Laurent Sciarra, les intérieurs Thierry Gadou, Jim Bilba, Ronnie Smith, Cyril Julian et Frédéric Weis. Ce dernier représente d’ailleurs le point de fixation que le basket français attendait depuis toujours. Enfin un joueur de plus de 2m10 (2m18 en l’occurrence), avec un réel potentiel. Bref, il s’agit probablement à ce moment-là de la meilleure équipe de France jamais rassemblée.

Ne manquent finalement à l’appel que Fabien Dubos, blessé, et Yann Bonato, meilleur scoreur des bleus lors des dernières compétitions, mais en profond désaccord avec le sélectionneur Jean-Pierre De Vincenzi.

*La-lala-la-la-lalalalala-la-lala-la-la-lalalalala-la… C’est bon, vous l’avez? Désolé…

1er tour – Groupe A – Toulouse

21 juin 1999: France – Macédoine

“En France, la Macédoine on la mange”. Le panneau brandit par le public du Palais des Sports toulousain n’est pas des plus accueillants pour les adversaires du jour, mais montre la détermination de bien commencer cet Euro par une victoire. Si la Macédoine n’est pas une grande nation de basket (premier Euro pour la “Former Yusgolav Republic Of Macedonia”), elle présente malgré tout quelques joueurs de qualité, dont le scoreur Petar Naumoski (30,5 pts à 49% en qualifications). Cette équipe va donner du fil à retordre aux bleus, qui vont néanmoins proposer un jeu spectaculaire. Le public présent ce soir-là se souvient encore des envolées tonitruantes d’Abdul-Wahad, dignes des Top 10 dont on se régalait à l’époque, et que nous ne pouvions voir que sur le petit écran.

Box-score

TÉLÉCHARGEMENT : France – Macédoine.

1999 TAW

22 juin 1999: France – Israël

Sur le plan de route des bleus, une victoire contre Israël est nécessaire pour laver l’affront des deux défaites en 1997, où Oded Katash avait piétiné la défense française. Et dans l’optique d’une promotion du basket aux yeux du grand public, une défaite ferait désordre. Le défi du jour est de contenir les shooteurs israéliens, et limiter Katash à la portion congrue: un bon test pour la défense française.

Box score

TÉLÉCHARGEMENT : France – Israël.

23 juin 1999: France – Yougoslavie

La grande favorite de la compétition. Championne du Monde et d’Europe en titre, finaliste des JO 96, la sélection yougoslave est pétrie de talents et dans la force de l’âge. Seuls Vlade Divac (31 ans), Sasha Obradovic (30 ans) et Milenko Topic (30 ans) ont franchi le cap de la trentaine. L’équipe est redoutable, complète, expérimentée – intouchable? – et constitue un vrai test pour s’étalonner, et savoir si l’on peut rivaliser avec les plus grands ou non. Seul bémol, pour ce dernier match du premier tour, la France est privée d’Antoine Rigaudeau. Par contre les spectateurs toulousains vont enfin voir à l’oeuvre le grand Frédéric Weis, jusqu’à lors sur la touche, se remettant d’une légère blessure.

Box score

TÉLÉCHARGEMENT : France – Yougoslavie.

2ème tour – Groupe E – Pau

26 juin 1999: France – Espagne

Basculés dans le groupe E avec la Yougoslavie et Israël, les Bleus vont croiser leur chemin avec quelques redoutables équipes: l’Espagne, la Russie et la Slovénie. Dans ce “derby”, qui n’a pas encore la saveur qu’on lui connait désormais, l’équipe de France doit se méfier du shooteur Alberto Herreros, meilleur marqueur de l’Euro à ce stade de la compétition (24,7 points, avec 10/16 à trois points). Avec l’ambition d’une qualification aux JO, les Français doivent remporter un maximum de victoires, pour avoir un tirage favorable en quart de finale. Cela passe par une victoire impérative face aux voisins ibériques.

Box score

TÉLÉCHARGEMENT : France – Espagne.

27 juin 1999: France – Russie

En voilà un autre gros morceau qui se dresse sur la route des Bleus! La Russie, vice-Championne du Monde, médaillée de bronze à l’Euro 97, fait partie des équipes prétendantes au podium. Elle présente des centres durs au mal et combattifs, qui compensent leur manque de mobilité ou de qualité technique, en livrant de vrais batailles dans la raquette. Les extérieurs sont dangereux et capables d’allumer la mèche à tout moment.

Box score

TÉLÉCHARGEMENT : France – Russie.

28 juin 1999: France – Slovénie

Attention, boules-quiès requises! Jusqu’ici séduits par le parcours des français, le public palois va vibrer comme jamais pour porter les Bleus. La Slovénie réalise un chantier face à l’équipe de France sur ce dernier match du second tour. Ils ont la qualification en poche aux trois quarts du match, menant largement. Marko Milic et les siens vont rallier Paris. Sauf si les français se réveillent… Et transcendés par un public en fusion, nos Bleus vont tenter de renverser le cours du match sur les dix dernières minutes. A voir absolument!

Box score

TÉLÉCHARGEMENT : France – Slovénie.

Phase finale – Paris Bercy

1er juillet 1999: 1/4 de finales France – Turquie

Un match étouffant. Pour deux raisons:

1/ Ce sont les deux meilleures défenses de ce championnat d’Europe qui se rencontrent

2/ Le match est directement qualificatif pour les JO de Sydney, l’objectif principal de l’équipe de France.

Et ce match tiendra toutes ses promesses, jusqu’au bout. Kutluay, Besok, Tunceri, Turkoglu sont de sérieux clients, et vont donner du fil à retordre à une équipe de France connaissant ses premières difficultés en interne. La bonne entente de façade est en train de s’effriter…

TÉLÉCHARGEMENT : France – Turquie.

2 juillet 1999: Demi-finales France – Espagne

L’Espagne avait été étrillé à Pau lors du second tour. Vainqueurs de la redoutable Lituanie en quart de finales, Herreros et ses partenaires veulent faire oublier l’affront qu’ils ont subi. La France quant à elle a la gueule de bois. La qualification Olympique en poche, les joueurs vont-ils se remobiliser pour tenter d’atteindre la finale européenne? Rien n’est moins sûr, des tensions apparaissent au sein du groupe (“le gang des chaussettes hautes”), et Tariq Abdul-Wahad connait un temps de jeu limité, prétextant une douleur au ménisque…

Box score

TÉLÉCHARGEMENT : France – Espagne.

3 juillet 1999: finale pour la 3ème place France – Yougoslavie

Dur dur… Ce match, beaucoup l’attendaient, l’espéraient. Jouer la Yougoslavie pour le dernier match du championnat d’Europe, c’était le rêve des Bleus. Sauf que cela aurait dû signifier que l’équipe de France avait rejoint l’ogre de la compétition en finale pour disputer le titre européen. Les deux équipes ont la gueule de bois, les tenants du titre ont été écartés par l’Italie, tandis que nos bleus ont subi les banderilles espagnoles. C’est pour une dernière place sur le podium que les deux équipes se rencontrent, avec des bleus à l’âme et/ou physiques. L’équipe de France se retrouve notamment diminuée par l’absence de Tariq Abdul-Wahad, dont l’apport déclinait au fur et à mesure de la compétition. Privés de médaille depuis 40 ans, les français ont un dernier défi à relever. Et malgré ses difficultés, ce groupe a de la ressource, et va jouer crânement sa chance.

Box score

TÉLÉCHARGEMENT : France – Yougoslavie.

Caramba, (presque) encore raté!

Si la France a obtenu sa qualification Olympique, elle peut nourrir de nombreux regrets. Son parcours exemplaire jusqu’à Bercy s’est étiolé, et les deux dernières défaites de la compétition  la privent d’une médaille, et peut-être même d’un titre européen. Les tensions apparues au sein du groupe ont provoqué une scission irréversible. Si tous avaient fonctionné ensemble jusqu’au bout, vers un même objectif, peut-être que cette équipe aurait marqué l’histoire du basket français. Peut-être que le grand public aurait aussi été conquis.

BONUS PRESSE.

– Articles consacrés à cet Eurobasket 1999 parus dans le journal l’Equipe :
19 juin / 21 juin / 22 juin / 23 juin / 24 juin / 25 juin / 26 juin / 27 juin / 28 juin / 29 juin / 30 juin / 1er juillet2 juillet / 3 juillet / 4 juillet / 5 juillet / L’Equipe Mag.

BASKET HEBDO – Le Mag n°6, 1999.

Maxi-Basket n°188, juillet 1999.

Comments are closed.

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid