Eurobasket 1995, Athènes, Grèce. 21 juin au 2 juillet 1995.

1995. L’Antibes de David Rivers, Micheal Ray Richardson et Stéphane Ostrowski est champion de France. Yann Bonato boucle sa dernière saison au PSG Racing avec 23,3 pts et 5 rbds, remportant le titre de MVP. Antoine Rigaudeau quitte Cholet pour rejoindre l’Élan Béarnais Pau-Orthez. Limoges perd en demi-finale du Final Four de Saragosse face au REAL de Sabonis et Arlaukas. C’était il y a 20 ans…

Surtout, l’Équipe de France de Basket se doit une revanche à l’Euro après une défaite de 2 points contre la Grèce, en quart de finale de l’édition Allemande de 1993. Une histoire de rebond pas verrouillé et vlan ! Pas qualifié pour le Mondial 94 de Toronto. Le « Rêve Bleu », doit les emmener loin lors de cette compétition, afin de rejoindre les Jeux Olympiques d’Atlanta.

Pour cette édition 1995, le sélectionneur Michel Gomez, alors à Pau-Orthez, possède une sacrée équipe, emmenée donc par le duo prometteur Bonato-Rigaudeau.

Moustapha-Sonko-Official-Basketball-Panini-95-N-Fr19-Cartes-de-jeux-844835393_ML

Premier Euro pour Mous Sonko

Fred Forte, meneur de jeu du CSP Limoges (8,8 pts, 4,9 passes) qui possède une grosse expérience des joutes européennes, dont il est devenu un spécialiste, est le titulaire à la mène. Une assurance tous risques dans la gestion du jeu, en défense et dans le vestiaire. Moustapha Sonko, le jeune combo explosif de Levallois sera son back-up. Auteur d’une saison exceptionnelle (17,7 pts, 5,2 passes), Mous’ a faim et souhaite montrer qu’il s’installe en Équipe de France pour un bon bout de temps. Bruno Hamm, le gestionnaire-passeur de l’Élan Béarnais occupe le poste de 3ème meneur de jeu.

ESPAGNE: EUROBASKET 97: YANN BONATO DE LA SELECTION FRANCAISE "EFE PHOTOGRAPHE" ESPAGNE SPORT BASKET-BALL "BONATO YANN ACCOMPAGNE" "NESTEROVIC RADOSAV ACCOMPAGNE" "ZDUVC JURIJ ACCOMPAGNE" "ACTION ATTITUDE" EQUIPE "FRANCE NATIONALITE" "ACTION ATTITUDE" MATCH "SLOVENIE NATIONALITE" "IMAGE NUMERISEE"

Yann BONATO, 3ème scoreur de l’Euro : 21,7 pts

A l’extérieur, Antoine Rigaudeau, auteur d’une dernière saison à Cholet magnifique (18 pts, 4 passes) est en passe de devenir la star européenne qu’il a été. Son jeu est fluide, vif, sûr et maîtrisé. Il quitte donc ses Mauges natales pour rejoindre Pau-Orthez et le succès qu’on connaît. Gomez le fait démarrer à l’arrière, aux côtés de Forte, afin de pouvoir associer sa créativité à l’efficacité de Yann Bonato. Le Parisien, en partance pour le CSP, va tout bonnement se révéler à l’Europe entière, réalisant un Euro hallucinant. Il terminera 3ème scoreur de la compétition (21,7 pts) derrière le duo Lituanien Marciulonis-Sabonis. Certaines de ses performances (contre la Slovénie en ouverture ou encore et surtout contre la Yougoslavie de Danilovic, Djordjevic, Bodiroga et Divac en quart de finale) seront tout bonnement historiques !

En relai, l’Équipe de France peut compter sur deux joueurs parfaitement complémentaires : le scoreur lyonnais Hugues Occansey (19,1 pts, 4 passes et 3,5 rbds avec la CRO Lyon) et le défenseur palois Didier Gadou, toujours présent pour mettre quelques brins à la star adverse.

Ostrowski, une valeur sûre

Ostrowski, le vétéran de l’EDF

A l’intérieur, Stéphane Ostrowski, le « Kévin McHale français », champion de France avec Antibes (19,8 pts, 7,3 rbds) est le pilier de cette équipe depuis maintenant de nombreuses années. Il est associé à Jim « Trampoline » Bilba, tout simplement l’un des tout meilleurs défenseurs européens. Jim est habitué à se frotter à des golgoths qui le dominent de 10 cm et 15 kg et en l’absence d’un pivot dominant, ce sera un atout précieux pour l’EDF.

Thierry Gadou, le « frère de l’autre », 11,3 pts avec Pau-Orthez, le cultissime Frank Butter (2m10, Montpellier) et le bucheron Antibois Frédéric Domon assureront les rotations dans la peinture avec un jeu « nasty » comme il en faut lors d’un Euro.

L’effectif Français

L’Équipe de France 1995, coachée par Michel Gomez

L’Équipe de France 1995, coachée par Michel Gomez

GAME 1 – France vs Slovénie, 21 juin 1995

Lors de son match d’ouverture, la France affronte une solide équipe de Slovénie, emmenée par l’ex-Limougeaud Juri Zdvoc, Téo Alibegovic (20,2 pts sur le tournoi) ou Slavko Kotnik.

Yann Bonato (28 pts à 77%) et Jim Bilba (18 pts 12 rbds) livrent une partie monumentale, bien épaulés par Forte (13 pts 9 passe) et Rigaudeau (14 pts).

TÉLÉCHARGEMENT : France – Slovénie.

Boxscore du match

GAME 2 – France vs Russie, 22 juin 1995

Pour leur deuxième match, les Français affrontent ni plus ni moins que les vice-champions du monde en titre Russes. Une équipe brillante, sans véritable faille, dont les stars sont Bazarevitch, Karassev, Fetissov ou encore Babkov et le shooteur fou Igor Kudelin.

Une partie difficile pour les Français, où Bonato (12 pts), Ostrowski et Bilba (13 pts chacun) tenteront de faire ce qu’ils peuvent face à une équipe si expérimentée.

TÉLÉCHARGEMENT : France – Russie.

Boxscore du match

GAME 3 – France vs Espagne, 23 juin 1995

Pour leur 3ème match en 3 jours, les Espagnols d’Herreros et Alfonso Reyes sont au menu. L’Espagne n’est pas encore l’ogre qu’elle deviendra plus tard, mais ça joue quand même extrêmement bien au basket.

Bonato réalise encore une grosse perf (23 pts), tandis que Bilba et Ostrowski assurent à l’intérieur (14 pts chacun).

TÉLÉCHARGEMENT : France – Espagne.

Boxscore du match

GAME 4 – France vs Turquie, 24 juin 1995

Le marathon français se poursuit face aux Turcs de Mirsad Türkçan, Ibo Kutluay et Harun Erdenay.

L’occasion pour le jeune Rigaudeau de briller (23 pts à 8/11), pour Occansey de se montrer (16 pts) et pour Bonato et Bilba de continuer à assurer (16 et 18 pts).

TÉLÉCHARGEMENT : France – Turquie.

Boxscore du match

GAME 5 – France vs Finlande, 26 juin 1995

Après un jour de repos bienvenu, les Français reparte à l’assaut, des Finlandais cette fois-ci. Les Nordiques sont emmenés par le mythe Martti Kuisma (2m05, 105 kg, 14 pts sur le tournoi) et comptent déjà en leur rang la future icône Hannö Möttölä.

Mous Sonko (18 pts, 7 passes), Antoine Rigaudeau (16 pts) et Yan Bonato (23 pts) ont adoré les largesses de la défense Finlandaise.

TÉLÉCHARGEMENT : France – Finlande.

Boxscore du match

GAME 6 – France vs Croatie, 28 juin 1995

Pour le dernier match de poule, la Croatie de Kukoc, Radja et Vrankovic se dresse sur le chemin des Bleus.

Une grosse partie, intense et disputée, où le duo Rigaudeau-Bonato montre toute l’étendue de son talent (18 et 20 pts pour les deux français).

TÉLÉCHARGEMENT : France – Croatie.

Boxscore du match

QUART DE FINALE – France vs Yougoslavie, 30 juin 1995

Ayant terminé 4ème de son groupe, la France hérite des favoris Yougoslaves en quart de finale. L’effectif est monstrueux : Djordjevic, Danilovic, Bodiroga, Paspalj et Divac dans le cinq. Ce qui se fait de mieux à l’époque. Un banc aussi fourni (Obradovic, Beric, Rebraca, Savic…).

Le match parait plié d’avance, mais… Yann Bonato devient surnaturel et sort une des plus grosses performances de l’histoire du basket Français : 38 pts à 11/13 aux tirs !!! Son duel avec « l’Araignée » Danilovic (24 pts) est un des plus beau combat de cet Euro 95.

TÉLÉCHARGEMENT : France – Yougoslavie.

Boxscore du match

FINALE – Yougoslavie vs Lituanie, 2 juillet 1995

Après sa victoire contre la France, la Yougoslavie filera vers la finale de cet Eurobasket pour affronter la Lituanie du duo Marciulionis-Sabonis. Cette finale, où le duel « Marciu » (32 pts) – Djordjevic (41 pts) est homérique, reste à ce jour considérée comme la plus belle finale de l’histoire de l’Eurobasket.

Une finale que l’on vous a déjà présenté sur Bballchannel et que vous pouvez revoir ici.

Les Bleus, de leur côté s’engageront dans les périlleux matchs de classements, où ils perdront d’un tout petit point face à l’Espagne (74-75) et face à la Russie, sortie elle aussi en quart par les voisins Lituaniens (89-108).

Éternelle rengaine à l’époque, malgré un talent indéniable, la France termine 8ème. Pas de J.O. d’Atlanta. Fin du « Rêve Bleu ».

Classement final de l’Eurobasket 1995

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid