22 janvier 2006. Staples Center, Los Angeles.

Le 7 décembre 2005, Les Lakers jouent à Toronto. Kobe n’inscrit que 11 points. Ce qui restera son plus petit total de la saison.

46 jours plus tard, Kobe a enchaîné 10 matches à 41,9 points de moyenne et les Lakers, septièmes à l’Ouest (21 v. / 19 d.), affrontent les Raptors, douzièmes à l’Est (14 v. / 26 d.), devant 18 997 spectateurs.

81 points Kobe 2006Aux côtés de quatre joueurs qui n’auront pas marqué l’histoire des Lakers (Smush Parker, Kwame Brown, Chris Mihm et Lamar Odom, certainement le plus talentueux d’entre eux), le Black Mamba, alors âgé de 27 ans, démarre le match sans se douter de la folie à venir et termine le premier quart-temps avec 14 points. Les Lakers rencontrent quelques problèmes défensifs et sont menés de 7 points, 36 à 29. A la mi-temps, Kobe retourne au vestiaire avec 12 points de plus. 26 points. Celui qui s’autoproclamera bientôt Vino est en grande forme. Il est sur les bases d’un match à 50 points. Malgré cela, après 24 minutes de jeu, les Raptors dominent toujours les Angelinos (63 – 49).

Et c’est en deuxième mi-temps que l’histoire va s’écrire. Los Angeles renverse la tendance en inscrivant 42 points dans le seul troisième quart-temps, dont 27 pour Kobe. Toronto en marque 22. Les Lakers sont devant à l’entame de la dernière période, 91 – 85. Bryant a déjà marqué 53 points.

53 points en trois quart-temps… C’est 9 de moins que lors de son match du 20 décembre 2005 pendant lequel il ne joua que trois quart-temps (32 minutes). Kobe réalisa une performance offensive de haut rang, en inscrivant 62 points à domicile contre les Mavericks qui démarraient pourtant bien leur saison (18 v. / 7 d., deuxièmes de la conférence Ouest). Au terme du troisième quart-temps : Kobe 62, Dallas 61.

Contrairement au match du 20 décembre, Phil Jackson, sur les conseils de son assistant Frank Hamblen, va autoriser son joueur star à jouer le dernier quart. Et il ne le regrettera pas. Ses protégés remporteront ce dernier quart-temps sur le score de 31 à 19. Kobe inscrira 28 des 31 points, pour finir son match sur un incroyable total de 81 points.

55994316NG014_Raptors_Laker

Face à Kobe, seul Mike James sortira du lot avec 26 points (6/8 à trois points) et 10 passes décisives.

Après avoir accompli cet exploit, Kobe insista sur le fait que c’était une victoire, et que rien n’était plus important.

Pendant cette saison 2005/2006, dans ses confrontations avec les Raptors, Kobe aura finalement tourné à 46 points de moyenne. Loin, très loin, de ses 11 petits points du 7 décembre.

Réactions.

Kobe 81 points shoots chart

Kobe : « Ça arrive. C’est difficle à expliquer. Ce sont des choses qui arrivent”.
« Je n’en rêvais même pas quand j’étais gosse. C’était quelque chose d’impossible à imaginer. »

Jerry Buss, propriétaire des Lakers : « Vous êtes assis, vous regardez, et c’est un miracle qui se produit juste devant vos yeux et vous avez du mal à y croire ».
« D’une certaine manière, votre cerveau ne comprend pas. La meilleure façon de voir les choses est de se dire que tout le monde se souvient de chacun des matches de 50 points qu’il a vus. Lui avait scoré 55 points en début de deuxième mi-temps ».

Il aura fallu attendre le 8 février 2006 pour obtenir une réaction de Jordan sur l’exploit de Kobe : « Si j’avais été de l’autre côté, je ne peux pas imaginer finir le match à moins de 6 fautes. Je ne sais pas si je pourrais encaisser 81 points sans être exclu du match ». Pour info, les 10 Raptors n’en auront commis que 27.

Le 22 janvier 2013, Kobe écrit sur Twitter :

Un record historique.

Dans un classement dominé par Wilt Chamberlain (6 des 10 meilleures performances offensives ont été enregistrées par The Stilt), Kobe parvient ce jour-là à battre un record datant de 1961 (78 points) pour se placer à la deuxième place, à 19 unités des 100 points du grand Chamberlain.

Le basket étant un sport collectif, on notera que Wilt a marqué 59% des points de son équipe (100 / 169) pour son plus gros carton et enregistra deux petites passes décisives. Kobe, lui, a scoré 66% des points des Lakers (81 / 122) ce soir de janvier 2006 et offrit également deux caviars à ses figurants de coéquipiers.

Que ce soit pour Wilt ou Kobe, ces performances sont d’autant plus extraordinaires qu’elles ont été réalisées dans une partie sans prolongation. Il aura fallu 48 minutes à Chamberlain (pendant cette saison 1961/1962, il joua 48,5 minutes par match ! – notamment grâce aux 7 matches joués en prolongations, pour un total de 10 overtimes-) et 42 à Kobe pour parvenir à marquer l’histoire de leur sport. En comparaison, Jordan a joué 50 minutes pour inscrire ses 69 points, le 28 mars 1990 face à Cleveland (la rédaction de BBallChannel, pour éviter de vives réactions de fanatiques de sa Majesté, tient à préciser que Jordan, lui, a également gobé 18 rebonds (dont 7 offensifs), délivré 6 passes décisives et volé 4 ballons. Le tout face à la 6e meilleure défense de la ligue. Voilà.)

 

CLASSEMENT DES TOP SCOREURS DANS UN MATCH NBA.

100 : Wilt Chamberlain, Philadelphie Warriors – New York, 2 mars 1962.

81 : Kobe Bryant, Los Angeles Lakers – Toronto, 22 janvier 2006.

78 : Wilt Chamberlain, Philadelphie Warriors – Los Angeles Lakers, 8 décembre 1961 (3 prolongations).

73 : David Thompson, Detroit Pistons – Denver Nuggets, 9 avril 1978.

73 : Wilt Chamberlain, New York Knicks – San Francisco Warriors, 16 novembre 1962.

73 : Wilt Chamberlain, Philadelphie Warriors – Chicago Packers, 13 janvier 1962.

En raison de problèmes de droits, la vidéo mise en ligne sur Youtube dure seulement 4 minutes. Pour voir l’intégralité du match, veuillez télécharger le fichier vidéo (lien de téléchargement sous la vidéo Youtube).

Boxscore du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

  • Noé Tardin

    Bonsoir, le téléchargement ne marche pas … Merci pour tout,ce site est génial !!!

    • bballchannel

      Salut,

      Problèmes sur 1Fichier.com.
      Impossible de récupérer les fichiers pour le moment… Sorry !