Finales NBA, match 6. 14 mai 1981, Houston.

Larry Bird, NBA finals 1981Ce sixième match des finales NBA 1981 ne vous est pas présenté dans son intégralité. Il manque une bonne partie du premier quart. Mais peu importe, pouvoir voir ou peut-être même revoir (pour quelques-uns d’entre vous, plus chanceux, certes, mais plus vieux que la majorité des visiteurs de BBallchannel) ce match est un bonheur. Un autre temps, des commentaires d’époque et une kyrielle de All-Stars, et même Hall of Famers, qui pourraient être nos grand-pères.

Dans sa deuxième saison NBA, Larry Bird se voit déjà champion NBA et s’imagine ramener le 14e titre NBA à la franchise de l’Indiana. Il forme l’un des plus beaux big three de l’histoire aux côtés de Kevin McHale et de Robert Parish. Ce trio est renforcé par le small forward Cedric Maxwell, qui cartonne dans cette série et le Hall of Famer, Nate “Tiny” Archibald.

Il aura suffit d’une victoire face aux Sixers dans le dernier match de la saison pour que les Celtics accèdent à la première place de la conférence Ouest (et par la même occasion de l’Atlantic Division) alors qu’ils enregistrent le même bilan que Philadelphie : 62 victoires / 20 défaites. Et cette victoire ne sera pas sans conséquence positive pour Boston. La franchise est exempté de premier tour, tout comme les trois autres champions de division. Pour leur début en playoffs, les Celtics balaient logiquement les Bulls en quatre matches en demi-finales de conférence, avant de se lancer dans une lutte acharnée face aux Sixers du MVP de la saison : Julius Erving. Ces mêmes Sixers qui les avaient éliminés au même stade des playoffs la saison précédente. Boston remporte cette finale de conférence à l’arrachée, lors d’un 7e match gagné d’un seul point, 91 – 90.

Houston Rockets Moses Malone, 1981 NBA FinalsA l’inverse, les Rockets ont bataillé dur pour accéder à cette finale NBA. Sixièmes à l’Ouest, avec un bilan de 40 victoires / 42 défaites à l’issue de la saison régulière, les Texans réalisent l’exploit de battre les Lakers, champions en titre, grâce notamment à un énorme Moses Malone (31,3 pts de moyenne).
En demi-finale de conférence, ils réussissent à faire céder les San Antonio Spurs de George Gervin lors d’un match 7 sur le parquet de leurs voisins texans, grâce aux 42 points de l’expérimenté Calvin Murphy.
Les protégés de Dell Harris se présentent donc en finales de conférence et retrouvent les Kings de Kansas City (qui viendront s’installer à Sacramento 5 ans plus tard), cinquièmes de la conférence Ouest, avec un bilan identique à celui des Celtics (40 victoires / 42 défaites). Cette fois, les Rockets remportent cette série assez facilement (4 – 1) et valident enfin leur ticket pour les finales.

Après le premier match (visible sur BBallchannel), les deux équipes se rendent coup pour coup dans les rencontres  suivantes. Les Rockets gagnent le match 2 à Boston, puis perdent le match 3 chez eux, avant de gagner le match 4 à domicile puis de perdre le match 5 à l’extérieur. Vous avez donc bien suivi, les Celtics mènent 3 – 2, et ce game 6 va se jouer au Texas.

Boxscore du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

  • Flambius

    “Dans sa deuxième saison NBA, Larry Bird se voit déjà champion NBA et
    s’imagine ramener le 14e titre NBA à la franchise de l’Indiana.”

    C’est pas la franchise du Massachusetts, les Celtics ?