25 avril 1991. Premier tour des playoffs, match 1. Chicago Stadium.

Jordan - EwingLes playoffs NBA des années 90 à l’Est. Chicago affronte New York. Cette affiche sonne comme un classique quelques années plus tard.

En 1991, nous sommes dans les prémices de leur confrontation. Cette saison, les Bulls terminent premiers de leur conférence et les Knicks à la 8ème place. Michael Jordan qui est sur son cinquième titre consécutif  de meilleur scoreur de la ligue s’oppose à Pat Ewing le colosse de Big Apple.

Chicago ou la quête du titre

Les Bulls sont en route vers leur premier titre de champion NBA. Phil Jackson est au commande de l’équipe depuis le début de saison. L’attaque en triangle est en place. Leur jeu est rapide, en rythme avec  Jordan qui tourne à 31,5 points. Les Bulls sont agressifs en défense  avec une pression constante sur le porteur de balle.

Chicago est mené par son trio Jordan, Pippen, Grant et peut compter sur des joueurs de complément efficaces tels que John Paxson, Bill Cartwright ou encore Craig Hodges. Les Bulls établissent à l’époque un record de la franchise avec 61 victoires. Michael Jordan est nommé MVP de la saison et de la finale.

Cette année l’équipe est en mission. Rien ni personne ne semble en mesure de pouvoir les arrêter.

Les Knicks se (re)construisent

Nous sommes avant le début de l’ère Pat Riley. New York construit une équipe autour de sa star Patrick Ewing (26,6points, 11,2 rebonds et 3,2 contres).

Il est entouré de joueur d’expérience comme Mo Cheeks (5ème meilleur intercepteur de l’histoire) et Kiki Vandeweghe. Ce dernier est le deuxième meilleur marqueur de l’équipe cette saison avec 16,3 point de moyenne par match.

Les Knicks ont dans leur roster de jeunes joueurs prometteurs à l’image de Mark « action » Jackson, Gérald Wilkins, John Starks et Charles Oakley. Certains d’entre eux deviendront même des figures emblématiques de l’équipe de New York dans les  années 90.

Le coach,  John MacLeod, a remplacé Stu Jackson après les quinze premiers matchs de la saison. Il est connu pour avoir mené les Dallas Mavericks à leur première finale de conférence en 1988. Avec les Knicks, MacLeod a un  bilan légèrement inférieur au 50% (39W-43L). La franchise de Big Apple  accroche le wagon des playoffs. Mais une montagne infranchissable se dresse devant eux : les Bulls de Chicago.

L’année précédente, les Knicks avaient atteint les demi-finales de conférence en éliminant les  Celtics de Boston au premier tour, créant ainsi l’exploit. Et New York compte rééditer cette prouesse.

Box score du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

  • Boubi

    Merci pour ce match !!
    Continue ce super boulot que tu fais stp… (saisons 91-92-93, le rêve !!)

    • bballchannel

      Merci pour les encouragements ! 😉