Remake de la finale 97 ?

Après 2 titres successifs en 96 et 97, une belle saison à 62 victoires pour 20 défaites, on attend les Chicago Bulls de Michael Jordan comme archi-favoris à leur propre succession. Pour la 2ème année consécutive, Chicago retrouve Utah en finale. Michael Jordan va tout donner pour partir au sommet, il l’a annoncé ce seront ses derniers matchs, en tout cas sous les couleurs des taureaux chicagoans. Sauf que cette année, toutes les données sont contre eux !!! Utah réalise le même total en saison régulière (62v – 20d) mais remporte cette fois-ci  l’avantage du terrain après avoir gagné les 2 rencontres avec Chicago en saison régulière ! Les joueurs du Jazz ont sweepé la jeune équipe des Lakers de Kobe et Shaq (4-0) le 24 mai, alors que les Bulls peinent à éliminer les Indiana Pacers de Reggie Miller en 7 manches  le 31 mai, ce qui offre une semaine de repos supplémentaire pour les Jazz. Les équipes n’ont quasiment pas changé de composition, on prend les mêmes, et on recommence.

Effectif des Chicago Bulls :

  • 0 Randy Brown
  • 7 Toni Kukoc
  • 8 Dickey Simpkins1998 NBA Finals Game 3: Utah Jazz vs. Chicago Bulls
  • 9 Ron Harper
  • 13 Luc Longley
  • 25 Steve Kerr
  • 23 Michael Jordan
  • 24 Scott Burrell (le seul nouveau)
  • 30 Jud Buechler
  • 33 Scottie Pippen
  • 34 Bill Wennington
  • 91 Dennis Rodman
  • Head coach : Phil Jackson

Effectif des Utah Jazz :

  • 00 Greg Ostertag
  • 3 Bryon Russell
  • 12 John StocktonJORDAN ANDERSON
  • 10 Howard Eisley
  • 11 Jacque Vaughn (le seul nouveau)
  • 14 Jeff Hornacek
  • 31 Adam Keefe
  • 32 Karl Malone
  • 34 Chris Morris
  • 40 Shandon Anderson
  • 44 Greg Foster
  • 55 Antoine Carr
  • Head coach : Jerry Sloane

Game 1
Mercredi  3 Juin 1998 Delta Center (Salt Lake City) Utah Jazz – Chicago Bulls 88-85 OT (1-0)
Avantage Jazz.
La logique est respectée, même si ce fut difficile pour le Jazz de s’imposer. Les Bulls craquent en prolongation, alors que Scottie Pippen possède une balle de match. Une lutte acharnée en chassé-croisé pour débuter cette série que les statisticiens annoncent en 7 manches.
Let’s get ready to rumble !!!

Boxscore
Téléchargement Game 1


Game 2

Vendredi  5 Juin 1998 (Salt Lake City) Utah Jazz – Chicago Bulls 88-93 (1-1)
L’égalisation.
Nos amis statisticiens aiment à le répéter à chaque début de série quand l’équipe vient de gagner à domicile « jamais une équipe qui gagne ses 2 premiers matchs à domicile n’a perdu une finale», seuls Boston en 1969 et Portland en 1977 avaient réussi l’exploit.
La pression est surtout sur les épaules des Bulls, c’est certain, mais ils savent très bien qu’ils ont une grosse carte à jouer sur ce 2ème match qui peut leur permettre de récupérer l’avantage du terrain, c’est-à-dire que s’ils gagnent ce soir, ils ont la possibilité de terminer la série chez eux au United Center. Le vrai héros du match ne sera pas Jordan, même s’il fut essentiel en fin de rencontre, mais c’est encore ce petit blanc de Steve Kerr qui va faire mouche et surprendre tout le monde.

Boxscore
Téléchargement Game 2

 

Game 3

Dimanche 7 Juin 1998 (United Center) Chicago Bulls – Utah Jazz 96-54 (2-1)
La fessée.
Un match 3 pour prendre le contrôle de la série. Les Bulls le savent très bien, ils doivent confirmer le break, et c’est devant leur public qu’ils vont réaliser une performance historique, laisser les joueurs d’Utah à 54 points (record minimum toujours d’actualité). Un 3ème quart temps en sens unique, une démonstration des Bulls, Malone et ses co-équipiers pris à la gorge. Voyant son Jazz prendre l’eau, le coach Jerry Sloane va en quelque sorte laisser tomber ce match et sortir ses stars (comme Chicago) afin de les préserver pour la suite et tenter une égalisation à 2 manches partout sur la prochaine rencontre.

Boxscore
Téléchargement Game 3

 

Game  4

Mercredi 10 Juin 1998 (United Center) Chicago Bulls – Utah Jazz 86-82 (3-1)
Le large.
Les Utah Jazz se reprennent, et même si Malone réalise un bon premier quart-temps, il restera sous son niveau habituel, muselé par un Dennis Rodman des grands soirs. Stockton est également en-dessous depuis le match 3, et quand les 2 ne sont pas au niveau, on peut s’attendre au pire. Après un match très serré le banc du Jazz aura permis de rester collé au score, mais les Bulls sont encore trop fort malgré un faible pourcentage de réussite, avec un Pippen qui fait une véritable démonstration (digne d’un MVP des finales, mais ce sera une fois de plus Jordan qui raflera le trophée) et vont superbement gérer le money time. Chicago prend une grosse option sur ce 6ème titre et va mener largement la série 3 match à 1. C’est déjà la fête à Chicago.

Boxscore
Téléchargement Game 4

 

Game  5

Vendredi  12 Juin 1998 (United Center) Chicago Bulls – Utah Jazz 81-83 (3-2)
Réaction d’orgueil du Jazz.
Le champagne est au frais, les cotillons sont prêts. Les fans de Chicago s’apprêtent a fêter le 6ème titre à domicile. Les Bulls très sûrs d’eux, désormais, les statisticiens les donnent vainqueurs. Mais Jordan l’annonce « ce sera le match le plus difficile de la saison ». Et il ne s’est pas trompé, les co-équipiers de John Stockton montrent un autre visage. Malgré un gros match du croate Toni Kukoc, qui réalise sa meilleure performance en playoffs (30 points 11/13 au tirs), Malone est le véritable joueur du match avec 39 points et 9 rebonds. Chicago a pourtant une balle de match à 1 seconde de la fin, et Jordan va louper le shoot de la victoire dans une position impossible. Ça aurait pu être le plus beau scénario pour clore cette finale et une carrière exceptionnelle pour Jordan. Mais le match suivant sera encore plus incroyable.

Boxscore
Téléchargement Game 5

 

Game  6

Dimanche 14 Juin 1998 (Delta Center – Salt Lake City) Utah Jazz 86-87 Chicago Bulls (2-4)
The last game, the last shot …
Ne le cachons pas, nous le savons tous q451681-chicago-bulls-michael-jordan-sinks-the-championship-winning-basket-as-ue Jordan est l’artisan essentiel de ce 6ème titre de Chicago, mais surtout de cette 6ème manche à double tranchant. Si Utah la gagne, le game 7 aura lieu de nouveau dans l’euphorie du Delta Center, sans garantie de trouver la ressource physique et mentale suffisante pour Chicago. Le résultat vous le connaissez, mais la manière restera éternellement surprenante. Jordan va marquer plus de la moitié des points de son équipe et réalisera une fin de match et une interception exceptionnelle sur Malone. Et l’anecdote qui ravira les plus illuminatis d’entre vous, c’est que Jordan marquera 23 points à la mi-temps … 23 oui, le numéro fétiche de Jordan. Mais grâce à son shoot final qui fait quitter son short à Bryon Russel, Jordan totalisera sur cette rencontre exactement 45 points ! 45 oui, le numéro que Jordan avait porté en hommage à son père décédé l’été 93 lorsqu’il fit son come-back chez les Bulls en 1995 après deux ans de retraite. Autre fait soulevé par nos amis illuminatis, la sortie exceptionnelle de la Air Jordan 14 lors de ce match, alors qu’elle ne devait sortir que durant l’été, l’image de cette dernière chaussure portée par le dieu du basket au design de Ferrari fera le tour du monde grâce à ce « last shot », comme un gros coup marketing monté de toute pièce. En tout cas, un scénario aura tout pour faire rêver.
Revoyez ce match légendaire, le dernier de Jordan chez les Bulls, le dernier titre de Jordan et surtout le dernier shoot. Comment partir plus au sommet ?

Boxscore
Téléchargement Game 6

Commentaires de tous les matchs par George Eddy et Bruno Poulain pour Canal +

  • OldSk8L

    Un grand merci pour tous ces matchs mis en ligne!

    • bballchannel

      C’est un plaisir !

      • OldSk8L

        Nan mais vraiment! Je pense que tes vidéos n’ont pas les “vues” qu’elles méritent! Tu dois passer un temps fou à mettre tout ce contenu en ligne, et pour des nostalgiques de la NBA sur Canal comme moi, ton site est une mine d’or! Alors, encore merci l’ami!

        • Charly Picciocchi

          Merci pour ces messages. C’est pas grave si les videos ne sont pas vues tout de suite par beaucoup de monde. Le fait est que c’est dispo en ligne et pour longtemps on l’espère. 6 matchs de 3 heures … c’est lourd a encoder mais a regarder aussi au final…

  • jef

    trop top ; merci , as tu la fin de la finale 97 (match 6) et la suite de la finale contre les suns ?