ProA, demi-finale des playoffs, 3ème match. 27 avril 1999. Palais des Sports de Pau.

Les deux derniers champions de ProA s’affrontent au cours d’un match au sommet! Le vainqueur ira disputer le titre face à l’ASVEL, qui vient d’écarter Le Mans dans l’autre demi-finale. Entre un PSG champion 1997 composé d’une équipe jeune et talentueuse et l’ogre palois, champion 1998, qui présente une expérience du haut niveau, c’est une rencontre qui va faire des étincelles!

Après un premier match remporté 75 à 68 par Pau, les parisiens se sont rebellés à domicile. Le PSG bat l’ogre béarnais après prolongations 84 à 81, au terme d’un match âpre et spectaculaire.

Ce troisième et dernier match de la série sent le soufre.

Un PSG ambitieux

pau - psg risac

Stéphane Risacher face à Didier Gadou

Paris, capitale de la France, cherche à se placer sur la carte du basket français. Malgré un titre remporté en 1997, et des classements corrects (trois fois 6èmes puis quatre fois 5èmes sur les sept dernières années), le PSG n’est pas un club incontournable de la ProA. Et pourtant, l’effectif est de qualité, avec plusieurs internationaux, un américain référencé et des role players complémentaires. De plus, le PSG peut se targuer d’avoir la meilleure défense du championnat, avec 65 points encaissés par match.

Autour du patron Laurent Sciarra, meilleur passeur de la saison, Stéphane Risacher s’éclate à perforer les défenses avec ses pénétrations chaloupées et son tir extérieur, et Cyril Julian, le warrior tarnais, impose sa carrure au rebond et sa précision au tirs près du cercle (62,3%). Les trois internationaux portent l’équipe avec Brad Sellers, ancien coéquipier de Jordan aux Bulls, et baroudeur de la ProA.  Le vieux routier de 37 ans monte lui aussi en puissance lors des playoffs, n’ayant disputé que 5 matchs de saison régulière avec le PSG. Il pèse plus de 12 points par match lors de ces phases finales. Par contre, le “Rodman français”, Jean-Marc Kraidy fait les frais de la forme de Sellers, voyant son temps de jeu diminuer drastiquement.

Pour compléter l’équipe du coach Didier Dobbels, on retrouve un Thierry Zig plus saignant que jamais sur ces playoffs, un véritable shooteur, ainsi qu’en rotation les précieux Neno Asceric et Rémi Rippert. L’autre américain, Everette Stephens, arrivé pour les playoffs, ne jouera que des miettes en bout de rotation. Le PSG a connu une saison difficile avec ses américains, avec peu de stabilité (6 américains se sont relayés au total), mais la qualité de l’effectif français a compensé ces errements.

pau-psg-zig

L’ogre palois

Tenant du titre, Pau compte bien maintenir son rang en rejoignant la finale, après une saison régulière pratiquement sans faute (27 victoires pour 3 défaites), et une campagne d’Euroligue très convaincante (éliminés en trois manches par le Kinder Bologne d’Antoine Rigaudeau en 1/4 de finales).

En outre, trois trophées individuels sont raflés par les membres de l’armada paloise: Claude Bergeaud est élu coach de l’année, l’espagnol Juan Aisa meilleur communautaire et Laurent Foirest MVP français du championnat.

pau - aisa

L’espagnol Juan Aisa, meilleur joueur communautaire de la saison

L’effectif palois est pléthorique. Le poste de meneur est assuré par “le petitou” Freddy Fauthoux, en rotation d’Emanual Davis. Ce dernier, meneur américain, est arrivé en béarn en cours de saison, en remplacement de Ryan Lothridge. On retrouve Laurent Foirest et sa patte gauche et Juan Aisa sur les postes extérieurs, avec Narcisse Ewodo et Didier Gadou en rotation. Le secteur intérieur est aussi très complet, avec le très complet Josh Grant, l’adroit Dwayne Scholten (9,2 pts à 76% en saison!) et l’expérimenté Ronnie Smith, qui participera à l’Euro cette année-là avec l’équipe de France, en tant que naturalisé. Et encore, il manque Thierry Gadou, blessé…

pau - josh grant

Josh Grant face à Rémi Rippert

Bref, après avoir dominé la saison régulière et failli participer au Final Four de l’Euroligue, Pau ne compte pas s’arrêter en chemin et va défendre son titre bec et ongles. Nancy écarté deux manches à une, c’est au tour de Paris de faire de la résistance. Le PSG veut reconquérir le titre et asseoir sa légitimité sur le basket français. Cela doit passer par une victoire impérative lors de cette troisième manche de demi-finale.

Box score du match

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid