8 février 1998. New York, Madison Square Garden.

Kobe Jordan, NBA All-Star Game 199848e édition du All-Star Game NBA. Le dernier avant le changement de millénaire. Le Madison Square Garden accueille l’événement pour la quatrième fois de son histoire (1954, 1955 et 1968).

Avant cette opposition dans ce qui été alors annoncé comme le dernier All-Star Game de Jordan, l’Est, qui a remporté les deux dernières versions à San Antonio en 1996 et à Cleveland en 1997, domine l’Ouest 30 victoires à 17.

Pour ce 48e match des étoiles, la NBA décide de remplacer le Slam Dunk Contest, dont l’intérêt n’a cessé de baisser année après année, par une compétition de 2ball (remportée par le duo NBA/WNBA Houston Clyde Drexler et Cynthia Cooper). Le concours de dunks ne réapparaîtra qu’en 2000, l’année 1999 ne nous offrant pas de All-Star Week-end pour cause du lock-out, et on assistera à un immense show de Vince Carter, qui prouvera à David Stern que le dunk a toute sa place lors de cet événement.

Cette rencontre, par contre, est d’un très grand intérêt, notamment grâce au duel MJ vs Kobe que tout le monde attend avec beaucoup d’impatience et de fébrilité. Le jeune Kobe participe en effet à son premier All-Star Game dans cette édition 1998 et Sa Majesté, âgée de 35 ans, en est à sa 11e participation (pour 12 sélections, blessé en 1986) et a déjà été élu MVP par deux fois, en 1988 et 1996. Quelques semaines auparavant, les deux superstars se sont rencontrées lors d’un splendide Bulls – Lakers qui laissait déjà présager de futures confrontations d’anthologie entre les deux légendes.

LA SELECTION OUEST.

Coach : George Karl, troisième All-Star Game (1994 et 1996).
Le banc (sélectionné par les coachs) : Nick Van Exel (Lakers), première participation, l’énorme futur rookie de la saison, Tim Duncan (Spurs), Eddie Jones (Lakers), MVP du rookie game 1995, Jason Kidd (Phoenix), Vin Baker (Bucks), Mitch Richmond (Kings), MVP du ASG 1995, David Robinson (Spurs).
Le 5 (choisi par le public) : Kevin Garnett (Timberwolves), Karl Malone (Jazz) MVP de ASG en 1989 et 1993 (co-MVP), Shaquille O’Neal (Lakers), Gary Payton (Sonics) et Kobe Bryant (Lakers).

A noter : Kobe, plus jeune joueur dans l’histoire du match des étoiles (19 ans, 5 mois et 16 jours), apparaît dans le cinq, alors qu’il n’était que remplaçant avec les Lakers cette saison-là.

NBA All-Star Game 1998, sélection Ouest

LA SÉLECTION EST.

Coach : Larry Bird (Pacers). Oui, Larry Legend a coaché MJ !
Le banc : Jayson Williams (Nets), Steve Smith (Hawks), Rik Smits (Pacers), Antoine Walker (Celtics), Glen Rice (Hornets), MVP en titre, Tim Hardaway (Heat) et Reggie Miller (Pacers) accueilli comme il se doit par le public New Yorkais, avec qui il entretient des relations particulières.
Le 5 : Shawn Kemp (Cavaliers), 6e sélection, Grant Hill (Pistons) 4e sélection, Dikembe Mutumbo (Hawks), Penny Hardaway (Magic), Michael Jordan (Bulls), leader des votes pour la neuvième fois de sa carrière avec 1 028 235 voix et double MVP du ASG (1988 et 1996), qui souffre ce soir-là d’un petit rhume (Flu Game V2.0, ça promet…). Il déclarera après le match avoir passé pas mal de temps au fond de son lit lors des trois jours précédents.

NBA All-Star Game 1998, sélection EST

Malgré l’absence remarquée de grands joueurs, comme Scottie Pippen, Pat Ewing, Dennis Rodman (meilleur rebondeur de la saison, pour la 7e fois de suite), Charles Barkley, John Stockton ou encore Hakeem Olajuwon, ce All-Star Game est peut-être un des plus beaux, des plus intenses de l’histoire. Peut-être parce qu’il restera à jamais le seul à avoir réuni Jordan, encore sous le maillot des Bulls, et le prodige Kobe Bryant. Peut-être parce que Duncan et Kobe font leur première apparition parmi les étoiles.

Kobe Bryant NBA All-Star Game 1998Et bien que certaines absences appauvrissent cette nouvelle édition New Yorkaise, la présence de Jayson Williams sélectionné comme remplaçant à l’Est peut surprendre. Celui qui terminera la saison en tête du classement des rebondeurs offensifs ne fait même pas partie de la liste des 10 joueurs qui ont récolté le plus de voix à son poste. Peut-être doit-il aussi sa sélection au fait que le meilleur rebondeur de la ligue, Dennis Rodman, avait annoncé clairement ne pas vouloir participer à la fête dans la mecque du basket ?

Une nouvelle opposition Est vs Ouest à voir absolument, surtout que pour une fois, un coach a mis en place un vrai plan stratégique pour vaincre l’adversaire. En effet, avant le match, Larry Bird a fait part de son plan tactique à son équipe : “Donnez le ballon à Michael et dégagez le chemin”. Avant de conclure : “C’est comme ça que ça se passe habituellement”.

A la mi-temps, résumé du dernier véritable Rookie Game, avant le changement de formule en 2000.

Au micro, Eric Besnard et Big George, sur place pour l’occasion.

Box score du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid