Lituanie – Argentine, Mondial FIBA 1998, Athens Olympic Indoor Hall, Maroussi, 3 août 1998.

Nous vous avons déjà présenté sur BBallChannel de nombreux matchs de ce Mondial FIBA 1998. Nous vous avons longuement parlé de cette équipe Américaine « au rabais », emmenée par Rudy T. et faite de joueurs NCAA, CBA et évoluant sur le Vieux Continent. On vous a déjà vendu la Russie de Karassev et Kissurin, au jeu offensif bien huilé. Nous vous avons déjà venté le jeu ultime de l’armada Yougoslave, survolant la compétition comme aucune autre équipe…

Nous vous invitons aujourd’hui à prendre place pour un match du 2ème tour de ce Mondial FIBA entre deux équipes qui vont devenir au tournant de cette fin de siècle, la quintessence même du beau jeu collectif. Dans ce groupe F, derrière le Team USA et la Roja Espagnole, la Lituanie et l’Argentine s’affrontent pour se positionner en vue des ¼ de Finales…

La Lituanie de Karnishovas

Arturas Karnishovas, le leader de cette jeune équipe de Lituanie

Arturas Karnishovas, le leader de cette jeune équipe de Lituanie

Les Lituaniens sont venus en Grèce avec des ambitions mesurées. Les absences de leurs deux tours de contrôle, Sabonis et Ilgauskas limitent en effet l’horizon pour les Baltes, mais ils présentent tout de même une équipe forte et cohérente.

Arturas Karnishovas (Olympiakos, ex-Cholet Basket) est le leader de cette jeune équipe. Son jeu tout en finesse et agressivité en fait l’un des meilleurs ailiers de ce Mondial (2ème marqueur de la compétition avec 17,1 pts), derrière l’inévitable Bodiroga. A l’arrière, il est épaulé par Darius Lukminas (Saratov), déjà présent aux JO d’Atlanta et Dainus Adomaitis, l’homme à tout faire du Zalgiris Kaunas. A l’intérieur, le mammouth chauve Gintaras Einikis (Saratov, lui aussi) va pouvoir déployer son hook légendaire pour punir les pivots adverses et s’amuser des caviars livrés par le génial power-forward Saulius Stombergas, 2ème scoreur et 2ème passeur des Baltes sur ce Mondial.

Saulius Stombergas

Saulius Stombergas

Sur le banc, on trouve l’avenir du basket Lituanien. Si Tomas Pacesas fait lui, figure de vétéran (bronze aux JO d’Atlanta), c’est bien le 3ème meneur de l’effectif qui attire la curiosité. Sarunas Jasikevicius (22 ans) vient de finir son cursus NCAA à Maryland et revient poser ses valises en Europe, au Lietuvos Rytas. Une star en devenir.

Jasikevicius à 22 ans

Jasikevicius à 22 ans

Darius Maskoliunas, quintuple champion de Lituanie avec le Zalgiris et ses coéquipiers de club, Mindaugas Zukauskas et Tomas Maciulis font figure de rotations et les deux derniers cités ne joueront pas sur ce match.

A l’intérieur, deux autres joueurs du Zalgiris (7 joueurs sur 12 !) : la tige Eurelijus Zukauskas, pivot sous-coté de 2m18, qui rendra de fiers services à la sélection dans les années à venir et Virginijius Prakevicius, qui aura lui une belle carrière en Europe et en… Chine.

Cette équipe est un peu tendre, mais ils ont l’expérience de jouer ensemble tout au long de la saison et sont amenés à régner sur les années à venir…

L’Argentine pointe le bout de son nez…

En face, c’est aussi le futur qui se dessine. Si l’équipe est encore portée par l’arrière de Vitoria, Juan Alberto Espil (30 ans), le pionnier passera bientôt le flambeau à cette jeune génération prometteuse. En attendant, il reste le scoreur attitré de la sélection Albicéleste (14,1 pts) et partage toujours la gonfle avec ses collègues Milanesio (33 ans, Atenas Cordoba) et De La Fuente (30 ans, Bahia Blanca)

Manu Ginobili

“El Manu” en 1998 : un génie de 21 ans !

Sur le banc, les jeunes Emmanuel Ginobili (21 ans, en partance pour Reggio Calabria en Italie), Hugo Sconochini (27 ans, Kinder Bologne) et Pepe Sanchez (21 ans, Temple, NCAA) sont prêt à prendre des minutes et se montrent déjà très efficaces (5ème et 4ème marqueur de l’équipe pour Ginobili et Sconochini). L’arrière de Boca Junior, Alejandro Montecchia (qui jouera à Valence et Milan, entre autre…) complète les postes extérieurs Argentins. Talentueux au possible.

Fabricio Oberto

Fabricio Oberto déjà au top avec ses 12,9 pts 10,4 rbds au Mondial 98

Et du talent, il y en a aussi dans la peinture. Fabricio Oberto (23 ans, en partance pour l’Olympiakos, son premier club Européen) et Marcelo Nicola (FC Barcelone) donnent déjà le tournis à leurs adversaires : 12,9 pts 10,4 rbds pour Oberto et 12,3 pts 4 rbds pour Nicola. Diego Osella (Atenas Cordoba, futur Alicante et Varese) et Ruben Wolkowyski (qui jouera aux Sonics & aux Celtics, mais aura surtout une carrière européenne très riche, jouant entre autre au CSKA, à Vitoria, à l’Olympiakos ou encore au Khimki…) assurent les rotations intérieures. Du lourd.

Alors place à ce match qui, s’il décidera de leur futur adversaire en ¼ de finales de ce Mondial 1998, est surtout l’occasion de redécouvrir ces (très) grands joueurs Argentins et Lituaniens avant même qu’ils prennent le pouvoir sur le basket mondial dans les années qui vont suivre (3 médailles FIBA à venir pour cette génération Balte et 10 pour les coéquipiers de Ginobili).

Un match commenté par David Cozette et Philippe Groussard.

Box score du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid