Saison 1998-1999, Pro A. 30 janvier 1999, Limoges.

Limoges, une saison en demi-teinte

Jacques Monclar coach Limoges

Monclar en quête de solutions

Limoges est bien en deçà des prévisions d’avant saison. Sevrés de finales depuis trois saisons, les limougeauds comptaient s’appuyer sur un mélange d’expérience et de jeunesse pour obtenir un nouveau titre mais aussi retrouver l’Euroligue. Las, des dissensions internes et des blessures ne permettront pas aux hommes de Jacques Monclar d’atteindre ces résultats. L’espoir espagnol Oscar Yebra blessé, Jean-Jacques Conceiçao, un intérieur angolais référencé, viré pour des écarts de comportement, Donnie Boyce, décevant…L’hiver est difficile, et les 4 défaites lors des 6 derniers matchs plombent un peu plus les ambitions du club. Avec 15 victoires pour 8 défaites à ce moment de la saison, le grand CSP n’est que l’ombre de l’équipe qui avait démarré la saison avec 8 victoires pour 0 défaites, et 57,7 points encaissés en moyenne.

weis

L’envergure de Fred Weis

Néanmoins, l’axe 1-5 sera l’une des grandes satisfactions de cette saison en demi-teinte, avec notamment l’éclosion du jeune Fred Weis, 21 ans à cette époque, sérieux prétendant au titre de MVP français. Il compilera sur cette saison 13,8 pts par match, à 64.6% de réussite, accompagnés de 7,3 rebonds. Jerome Allen, le meneur de jeu américain apporte quant à lui sa maitrise et son leadership, affichant 13 pts et 5,5 passes de moyenne.

D’autres joueurs tireront leur épingle du jeu comme le prometteur Stéphane Dumas, qui relaiera efficacement Jerome Allen, ou encore Nenad Markovic, apportant sa science du jeu et sa qualité de tirs extérieurs.
Afin de densifier le secteur intérieur, en remplacement de Conceiçao, Limoges accueille l’anglais John Amaechi, un intérieur qui explosera l’année suivante aux Magic d’Orlando. Il sera aussi connu pour être le premier joueur NBA à effectuer son coming-out quelques années après la fin de sa carrière.

L’arrivée d’Amaechi peut-elle être le point de départ d’une amélioration du jeu limougeaud? En tout cas, Fred Weis ne tarit pas d’éloges envers son nouveau coéquipier:

“Il m’a réellement impressionné. Comme Jean-Jacques [Conceiçao], et ça c’est une surprise, il peut shooter à 3 points. Par contre, il est plus technique dos au panier, plus lourd, excellent passeur et doté d’un registre offensif plus étoffé. Avec lui, je cours et joue au poste. Comme il est surveillé, je suis moins l’objet de proses à deux voire à trois. S’il ne va en pas en NBA, c’est vraiment très fort pour Limoges.”

Jerome Allen Limoges

Jerome Allen, l’un des tauliers de l’équipe limougeaude

La classe biberon de la JDA

En cette saison 1998-1999, la JDA présente l’équipe la plus jeune du championnat, 23 ans de moyenne d’âge. Sur la totalité des joueurs qui porteront le maillot des pros cette saison-là, 6 joueurs proviennent du centre de formation (Karim Souchu, Laurent Cazalon, Mohamed Kante, Willem Laure, Pawel Storozynski et le tout jeune Paccelis Morlende). En comptant le sacre 1999, les espoirs dijonnais, coachés par l’adjoint de Chris Singleton, Joël Delaby, ont remporté 5 titres en 6 ans! Même le nigérian naturalisé anglais N’Kechi Ezugwu, en provenance de la NCAA, affiche 22 ans au compteur.

Will

Willem Laure, le leader de la classe biberon de la JDA

Parmi ces jeunes joueurs, qui feront tous une carrière professionnelle, Willem Laure se détache du lot. A 22 ans, il est déjà un joueur majeur de la JDA, émargeant à 10 points et 5 rebonds par match. Malgré son jeune âge, c’est déjà sa sixième saison professionnelle! La JDA compte sur lui, comme le prouvent les déclarations de son coach Chris Singleton:

“Il a désormais un temps de jeu à responsabilités”

Pour encadrer les jeunes pousses, les américains Dante Calabria et Sean Daugherty (en remplacement de Geoff Lear, coupé), Jonas Larsson le suédois, et les français Laurent Bernard et Bruno Hamm apportent leur expérience.

Malgré de bons résultats en coupe Korac (quart de finalistes face aux grecs de Panionios), la JDA n’arrive pas à concrétiser en ProA, particulièrement à l’extérieur (3 victoires en 11 matchs). A qui la faute? Probablement à la défense, parmi l’une des dernières du championnat, alors que l’attaque, elle, fait feu de tout bois, trés prolixe à trois points.

 Le match

Cette rencontre marque le retour de Bozidar Majkovic à Limoges, qui aura un rôle de superviseur, pour conseiller Jacques Monclar.

Limoges est blessé, mais pas encore à terre, méfiance! Et si le CSP reprend sa marche en avant, il sera à nouveau un prétendant sérieux au titre, même si l’avantage du terrain lors des playoffs sera difficile à obtenir.

Pour autant, les jeunes dijonnais veulent conserver leur dynamique de victoires, étant remontés au classement grâce à leurs trois victoires lors des quatre derniers matchs.

Pour l’anecdote, la diffusion est très connotée “Bein Sports” avant l’heure, puisque nous voyons s’affronter au coaching Jacques Monclar et Chris Singleton, futurs consultants de la chaîne, et qu’à la mi-temps, lors de la présentation du match Cholet-Le Mans dans l’interlude “Dunks et stats”, nous apercevons Eric Micoud, également consultant à Bein.

Aux commentaires, David Cozette avec une coupe de cheveux improbable et JPDV, Jean-Pierre de Vincenzi, entraineur de l’équipe de France.

Box-score du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

  • RTC

    Super, merci!!! Pas de lien de téléchargement par contre?

    • bballchannel

      Un simple oubli ! Merci de me l’avoir signalé.
      Bon téléchargement !

      • RTC

        Génial, merci!