1er mars 1991. Boston Garden, Boston.

Larry Bird 1991Confrontation au sommet entre deux des meilleures équipes de la ligue. Les Celtics (41 v. et 15 d.), premiers de la division Atlantic et deuxièmes de la conférence Est reçoivent les Spurs (35 v. et 18 d.), deuxièmes de la division Midwest et quatrièmes à l’Ouest. Le 8 décembre dernier, San Antonio s’était imposé sur le score de 102 – 96 à l’HemisFair Arena.

Première saison pour le head-coach rookie Chris Ford (premier Celtic à marquer à 3 points, le 12 octobre 1979), en remplacement de Jimmy Rodgers, qui retrouvera une place d’entraîneur la saison suivante chez les Timberwolves et remportera trois titres en tant qu’assistant de Phil Jackson avec les Bulls de 1996, 1997 et 1998.

Duel à l’intérieur avec le meilleur rebondeur de la saison, le sophomore David Robinson (25 points, 13 rebonds, 3,9 contres) face au plus vieux joueur en activité, Robert Parish, dans sa 14e saison (14,9 points, 10,6 rebonds et 1,3 contres), qui joue encore 30 minutes par match.

David Robinson - National Defense - Nike

Dans l’effectif des Spurs, on retrouve le rookie Tony Massenburg, un des plus grands voyageurs de l’histoire de la NBA, aux côtés de Chucky Brown, Jim Jackson et Joe Smith (12 franchises différentes chacun).  Son parcours est impressionnant : San Antonio –> Charlotte –> Boston –> Golden State –> Los Angeles –> Toronto –> Philadelphie –> New Jersey –> Vancouver –> Houston –> Vancouver –> Memphis –> Utah –> Sacramento et enfin, retour à la case départ –> San Antonio). On peut d’ailleurs ajouter deux autres destinations plus lointaines avec ses passages en Italie (Reggio Emilia) et en Espagne (Unicaja Málaga puis FC Barcelone). Nate Robinson va devoir faire chauffer les points Miles s’il veut dépasser ce quatuor de routards.

Sydney Green, père de Taurean Green, futur “Green Teamer” à l’Asvel la saison prochaine, fait aussi partie de l’effectif texan.

Du côté des Celtics, on découvre le jeune Dee Brown, rookie en provenance de Jacksonville et vainqueur du concours de dunks du All-Star Game de Charlotte et on apprécie nos retrouvailles avec l’Éternel Reggie Lewis, qui décédera le 27 juillet 1993.

Au commentaire : George Eddy et Eric Besnard.

Box score du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid