40e All-Star Game NBA. 11 février 1990. Miami Arena, Miami.

C’est en décembre 1988 que Xavier Suarez, alors maire de Miami, annonce que sa ville est retenue par la NBA pour être le terrain de jeu du 40e All-Star Game. Une nouvelle inattendue et sans précédent. Jamais une franchise existant depuis seulement deux ans n’a eu l’opportunité d’accueillir l’événement sportif et médiatique qu’est le All-Star Game. Autant dire que David Stern souhaitait offrir une belle rampe de lancement à la jeune équipe floridienne.

Michael Jordan et Magic Johnson - All-Star Game 1990

Dans cette dernière édition diffusée par CBS, quand on observe les joueurs qui composent les deux sélections, aucun doute, nous sommes bien en 1990. Depuis la saison 83/84, seuls les Pistons, les Lakers et les Celtics se sont partagé les titres de champion. En toute logique, on retrouve sur le parquet de la Miami Arena trois trios de superstars en provenance de ces trois franchises qui ont marqué une bonne partie des années 80 : Larry Bird, Kevin McHale et Robert Parish de Boston,  Isiah Thomas, Joe Dumars et Dennis Rodman de Detroit et enfin Magic Johnson, James Worthy et A.C. Green en provenance de Los Angeles et qui ont la particularité de faire partie du cinq de départ de la sélection Ouest.
Une fois de plus, cette année-là, c’est Michael Jordan qui remporte le plus de voix de la part des fans (321 114), pour la quatrième année consécutive. Il sera bien évidemment accompagné de son lieutenant, Scottie Pippen. Et contrairement au duo des Bulls, celui des Jazz a éclaté. John Stockton est venu sans Karl Malone, blessé (entorse à la cheville droite), et remplacé par Rolando Blackman de Dallas.

1990 All-Star Team Conférence EstLes sélections sont coachées par Chuck Daly à l’Est et Pat Riley à l’Ouest. Ces deux immenses coachs se sont affrontés lors de la dernière finale NBA.

David Robinson (rookie de l’année cette saison-là), Reggie Miller, Dennis Rodman, Kevin Johnson, Joe Dumars et Scottie Pippen célèbrent leur première sélection All-Star. A.C. Green aussi est sélectionné pour la première fois, grâce à ses 160 788 voix. Une sélection qui fera d’ailleurs débat à l’époque, puisqu’il remporte plus de voix que Karl Malone (159 562 voix), dernier MVP du All-Star Game. L’homme qu’on appelait IronMan reconnut que s’il avait dû voter, il aurait donné sa voix au Mailman. Green, qui est venu avec son coach, ses co-équipiers, ses parents et une partie de sa famille espère simplement être accueilli comme il se doit par le public. Mais contrairement à des joueurs comme Magic, Jordan ou Bird qui seront adorés, lui sera scruté sous tous les angles. Il sera d’ailleurs le seul joueur de ce match à n’inscrire aucun point. Ce fut la seule participation de Green au All-Star Game…
Quant à Larry Bird, ce sera pour lui sa dernière participation (il sera sélectionné deux fois par la suite, en 1991 et 1992, mais ne jouera pas).

C’est aussi lors de ce All-Star Game que Jordan enregistre un record de plus : celui du plus petit nombre de tirs primés lors du concours de tirs à trois points (5). Ce fut la seule participation de Jordan au Three-point Shootout…

Info qui n’intéressera personne, à part peut-être les vendeurs spécialisés de Leroy Merlin ou Castorama : pour la fabrication du parquet (6 semaines de travail), la NBA a dû débourser 56 000 dollars, 2000 de plus que l’année précédente à Houston.

Aux commentaires, Thierry Dugeon et George Eddy, qui imagine déjà qu’une sélection US composée des grandes stars de ce All-Star Game puisse participer aux J.O. de Barcelone, deux ans plus tard. Visionnaire.

Les sélections.

Eastern Conference

Michael Jordan (Chicago Bulls)
Isiah Thomas (Detroit Pistons)
Patrick Ewing (New York Knicks)
Larry Bird (Boston Celtics)
Charles Barkley (Philadelphia Sixers)

Robert Parish (Boston Celtics)
Kevin McHale (Boston Celtics)
Joe Dumars (Detroit Pistons)
Dominique Wilkins (Atlanta Hawks)
Reggie Miller (Indiana Pacers)
Scottie Pippen (Chicago Bulls)
Dennis Rodman (Detroit Pistons)

Western Conference

Hakeem Olajuwon (Houston Rockets)
Magic Johnson (Los Angeles Lakers)
James Worthy (Los Angeles Lakers)
John Stockton (Utah Jazz)
A.C. Green (Los Angeles Lakers)

Tom Chambers (Phoenix Suns)
David Robinson (San Antonio Spurs)
Fat Lever (Denver Nuggets)
Clyde Drexler (Portland TrailBlazers)
Chris Mullin (Golden State Warriors)
Rolando Blackman (Dallas Mavericks)
Kevin Johnson (Phoenix Suns)

Box score du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid