France – Russie. Suède, Stockholm. 10 septembre 2003. Quart de finale, Euro 2003.

L’un des matchs les plus importants du basket français” selon David Cozette. En effet, la France est proche d’une qualification aux J.O., réservée aux trois premiers de cet Euro.

Pour décrocher une place en quart de finale, les Bleus ont remporté leurs trois premiers matchs face à la Bosnie-Herzégovine, l’Italie et enfin la Slovénie. 2e meilleure attaque (90,33 pts de moyenne) derrière la Lituanie et 2e défense (70 pts de moyenne encaissés) derrière l’Espagne, la France apparaît comme l’équipe la plus complète du premier tour.
A ce stade de la compétition, Laurent Foirest est le meilleur marqueur français (15,7 pts/match), devant Moustapha Sonko (14,3 pts), Tariq Abdul-Wahad et Tony Parker (14 pts).
A l’intérieur, Jérôme Moïso a réalisé un bon premier match (15 pts à 7/8 au shoot) avant de s’effondrer lors de deux suivants, ce qui lui vaudra de subir les critiques de la presse sportive et des supporters avant ce match.

L’adversaire du jour, la Russie, portée par un Andreï Kirilenko intenable, a de quoi faire trembler ses adversaires. A l’issue du tour préliminaire, les Russes se classent deuxièmes de leur groupe, derrière l’Espagne, seule équipe à les avoir battus dans cette compétition.
Pour accéder à ce quart de finale, il leur aura fallu vaincre les Croates (81 – 77, 29 pts de Kirilenko) en match de barrage, à l’issue d’une rencontre à couteau tiré.

Petit voyage dans le temps avec cette interview d’Alain Weisz, la veille de ce quart de finale (via ladepeche.fr).

Pour l’entraîneur Alain Weisz, les quarts de finale représentent demain le match de « tous les enjeux ». Il l’avoue sans ambages :

Y a-t-il des secteurs de jeu qui vous ont posé problème lors du premier tour ?

« Il faut retrouver du jeu intérieur. On ne pourra pas compter uniquement sur les joueurs extérieurs dans les matches décisifs. Je suis content d’avoir « découvert » Rupert ce dimanche ; il a fait un vrai bon match, ça fait un joueur de plus. Cyril Julian avait été exceptionnel contre l’Italie samedi et je ne l’ai pas remis pour le préserver de la fatigue ».

À l’intérieur justement, êtes-vous déçu par les performances de Jérôme Moïso ?

« Le premier match, je trouve qu’il avait été très bon et les deux autres matches, il s’est énervé. Je pense que c’est caractéristique d’un joueur qui veut bien faire parce qu’il y a des scouts, parce qu’il y a Larry Bird (NDLR : ex-vedette du Championnat nord-américain) ou autre, et que tout est connu, tout ce qui se fait est connu des gens de la NBA.
Donc, il veut bien faire. Je pense qu’il se met beaucoup de pression, je ne l’ai jamais vu énervé comme ça que ce soit envers les arbitres ou envers les adversaires ».

MAINTENANT, LA PERIODE DE VERITE

A l’inverse, les cadres ont-ils toujours répondu présent ?

« Pour le moment, on a gagné en équipe, avec des joueurs cadres. Tony a toujours été là, Tariq était là, Sonko a toujours été là, pour moi ce sont les joueurs cadres. Florent (Piétrus) dans son registre est toujours là et puis après, on a eu un Cyril (Julian) contre l’Italie exceptionnel, un Jérôme Moïso très très bon contre la Bosnie, on n’est pas démunis… »

Sonko a-t-il jusqu’ici bien complété Parker dans le rôle de meneur ?

« Sonko c’est le meneur de Malaga, c’est pas rien, ce n’est pas une surprise. Il arrive dans un registre où on ne le connaîssait plus. On a vu que « Mous » Sonko n’était plus le Mous’Sonko qui se pendait au cercle mais le meneur de jeu de Malaga qu’on re-signe de contrat en contrat, c’est pas rien quand même. Ça vaut de la NBA ».

Qu’allez-vous faire avant les quarts de finale ?

« Il faut récupérer, se changer les idées aussi. C’est une première étape ce groupe, maintenant c’est la période de vérité.
On sait ce qu’un quart de finale représente dans un Euro. Paradoxalement c’est quelquefois plus difficile que des demi-finales.
C’est le match où il y a tous les enjeux, le match qu’il ne faut pas rater ».

Box score du match.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid