“Il est des stats encore inconnues à ce jour. Il est temps de les faire connaître.”

Mouais, bon, je sais, ça fait un peu teaser de mauvais films de série B, mais ça résume bien l’idée que je me fais du contenu de cette toute nouvelle rubrique. En quelques mots, je vous proposerai régulièrement une statistique inédite d’un joueur, d’une sélection de joueurs ou d’une équipe. Parfois décalée, parfois plus sérieuse, je mettrai le doigt sur The stat ignorée de tous.

Et pour l’inauguration de cette grande première de The incredible stat of the day, c’est Sa Majesté qui ouvre le bal.

On connaît tous les titres, récompenses, records et autres performances en tout genre engrangés par Michael Jordan. Mais saviez-vous qu’une équipe a réussi à Le mettre en réelle difficulté, en Le réduisant à un terrible 0% DE RÉUSSITE A TROIS POINTS SUR L’ENSEMBLE DE LEURS RENCONTRES ? Incroyable, me direz-vous! J’entends déjà certains fans crier au scandale pendant que d’autres prendront d’assaut les commentaires pour crier leur agacement. Et pourtant, chers lecteurs, une  équipe a réussi cet exploit. Et il s’agit d’une glorieuse franchise, connue de tous, puisque ce n’est rien d’autre que l’équipe au sein de laquelle La légende est née : les Bulls de Chicago.

Explications. Contre son ancien club, Michael n’a joué que 6 matchs, à chaque fois dans le cinq majeur. Et c’est donc contre cette illustre équipe qu’Il a enregistré son plus mauvais pourcentage de réussite aux shoots à trois points (0%, 0/8). Mais comme certains d’entre vous connaissent mon “amour” pour Jordan et pour la première de The incredible stat of the day, je vais aller plus loin dans les stats. Car ce n’est pas tout! Face aux Bulls, Jordan a également enregistré son plus mauvais pourcentage d’adresse aux shoots (35,6% contre 49,7% en carrière), mais aussi aux lancers-francs (73,5% contre 83,5% en carrière!), n’inscrivant au final que 16,2 points/match. Très faible quand on sait qu’il a inscrit 30,1 pts/match entre 1984 et 2003 (et même sous le maillot de Washington, il marquait en moyenne 22,9pts lors de la saison 2001/2002 et 20pts la saison suivante, sa dernière).

Pour info, l’historique des rencontres de Jordan le Wizard face à Chicago:

– 4 janvier 2002 : victoire à Washington, 89 – 83.
– 19 janvier 2002 : victoire à Chicago, 77 – 69.
– 2 janvier 2003 : victoire à Chicago, 107 – 82.
– 8 janvier 2003 : victoire à Washington, 101 – 98.
– 24 janvier 2003 : défaite à Chicago, 104 – 97.
– 1er mars 2003 : victoire à Washington, 101 – 93.

On retiendra que face aux Bulls, Jordan n’a jamais été aussi maladroit. Malgré tout, l’histoire se répète: Il gagne toujours à la fin (5v/1d).

Tagged with:
 
  • RTC

    Y a pas à dire, dix ans après, j’ai toujours autant de mal à voir Jordan avec le maillot des Wizards… Pourtant à l’époque je pensais avoir tout vu avec Starks sous le maillot des Bulls!