Finale Euroligue. Istanbul, Turquie. 16 avril 1992.

La rencontre entre le Partizan Belgrade du duo Danilovic/Djordjevic et la Joventut Badalone, favorite de la compétition, nous assure à l’époque une finale d’anthologie. On ne peut qu’imaginer la motivation et la détermination de l’équipe yougoslave qui a atteint cette finale en ne jouant aucun de ses matchs dits à domicile sur son territoire. En effet, suite à la décision prise par la FIBA d’obliger toutes les équipes yougoslaves, à savoir Belgrade, Zagreb et Split, à jouer dans un autre pays que le leur, le club belgradois choisira l’Espagne comme terre d’accueil. Pour accéder à cette ultime rencontre, il lui aura fallu l’emporter sur le Philips Milan, coaché par Mike D’antoni, et comptant dans ses rangs l’immense pivot américain: Darryl Dawkins.

Quant à la Penya, menée par Villacampa et Jofresa, une large victoire sur l’Estudientes Madrid (91 – 69, avec 28 points de Villacampa) lui a permis d’arriver en finale dans la peau du favori.

Un match à savourer jusqu’à la dernière seconde.

La box score du match.

Pour en savoir plus sur Jordi Villacampa : Jordi Villacampa, du McDo aux J.O., par Ricardo BARRANCO / MONDIAL BASKET.

TéléchargementMerci de me signaler les liens défaillants, par mail, ou directement en commentaire.

Merci à Julien B.

Partners in health: priligy ligne, achat nolvadex, acheter clomid