Le jour où Canal+ a failli perdre George Eddy…

Quand Bruno Poulain a dit : “J’espère qu’on va le revoir 5590 fois”, je ne pensais pas que, 12 ans plus tard, ça serait le cas. Sous tous les angles, dans toutes les langues. Vu et revu, toujours avec le même plaisir. Nostalgie.

Ce jour-là, le grand Fred Weis a tout encaissé. Il a eu du mal à s’en remettre. Mais finalement, le coupable, c’est Bonato. Il commence par une vilaine défense sur Payton puis, quelques secondes plus tard, il enchaîne avec une mauvaise passe dans le dos pour Risacher, interceptée par Vince. Et pour terminer, le futur opticien, impuissant, se résigne à regarder l’impensable. Lâche!

Aux commentaires, Bruno Poulain et George Eddy.

Pour ceux que ça intéresse, la version Eurosport est visible dans cet article.

Tagged with:
 
  • Frank Cambus

    Ça reste pour moi l’action de la décennie… par contre, j’ai énormément de sympathie pour Fred Weis, et c’est dommage que ce soit la victime de Vince, et surtout que l’on se rappelle plus de lui à cause de cette action où il est postérisé, et moins en raison de sa carrière et de son palmarès.